Spleen.

Une fois n’est pas coutume… Ah si, c’est la coutume! Une deuxième semaine de pause imposée dans le mois, épidémie de grippe oblige! Quatre jours sans pouvoir bouger du lit, ça crève mais ça fait réfléchir. Voir ça donne le cafard! C’est bien sympa de vivre seule mais quand on est malade on vit un peu mal le fait de ne pas avoir de famille à proximité et des proches trop occupés.
Mon médecin, dans toute sa tendresse et son humour, me sort un joli: « Bon ma grande tu as bien une grippe depuis deux semaines. Je peux pas le noter sur ton ordonnance mais je t’aurais bien prescrit un petit ami pour s’occuper de toi. Tu te sentirais bien mieux! »
Je la remercie grandement pour ses conseils, j’en tiendrai compte à l’avenir! Alors entre deux cocktails de vitamines, le coup de blues me vient.

Nous sommes avons tous tout le temps l’esprit occupé à toutes sortes de choses et d’activités, que ce soit notre travail, nos études, notre famille, nos hobbies, nos soucis. On s’agite constamment le corps et les méninges. Or, lorsqu’on est souffrant et que notre corps ne suis plus, on a pas le choix, on cesse toute activité. Alors quand on enlèves les couches qui nous habillent: travail, études, famille, hobbies, soucis… on se rend compte que ce qu’il nous reste est notre corps (malade), notre esprit; et ce tout enfermé entre quatre murs. La solitude est là et nous regarde. Tiens, ça faisait bien longtemps qu’on ne l’avait pas vue celle-là! Elle est si bien cachée derrière toutes les activités qui nous animent. Elle se cache, ou est-ce nous qui nous efforçons de la cacher pour ne pas la voir?
Alors on écoute (on a que ça à faire de toute façon étant donné qu’on est vidé de nos forces). Les bruits de la rue, l’horloge qui tourne, le frigo qui s’anime…et puis, pas grand chose. On est bel et bien seul dans son lit, à attendre dans la souffrance que la maladie passe sans personne à son chevet pour nous y aider.
Réflex de notre génération: on regarde désespérément notre portable, pensant que quelqu’un finira par nous appeler et peut-être même passer nous voir! En vain. Alors on se sent un peu triste, car on est faible et seul, et qu’on ne voulait pas voir la solitude en face.

Un bébé qui ne va pas bien pleurera de toutes ses forces dans son berceau pour qu’on l’entende et que quelqu’un vienne le prendre dans ses bras pour le rassurer.
Un soir, je fus ce bébé. Si je remplace les pleurs par des sanglots, le berceau par les murs de mon foyer et les cris par le silence. Je n’avais qu’une envie, que quelqu’un entende mes cris (ou plutôt mon silence) et vienne me prendre dans ses bras pour me rassurer. Et dans l’heure suivante, une âme charitable traversa la ville pour me prendre dans ses bras. Et le jour suivant, une autre âme charitable fit de même. Ça fait un bien fou. Le bébé cessa donc de pleurer. Je recouvris un peu la santé et chassa le fantôme solitude avec mes dernières forces. A défaut d’avoir une famille à proximité, des proches disponibles ou un petit ami pour prendre soin de moi quand je me sens faible (et donc que le fantôme revient hanter les lieux), en ravalant ma fierté et en demandant de l’aide, il y aura toujours une ou deux personnes charitables pour m’aider à me relever et la pensée bienveillante de ceux qui n’ont pas pu être là. L’être humain n’est finalement pas si terrible ! Je retrouve peu à peu la forme et reste pleine de compassion pour tout ceux dont le corps ne suivra plus jamais.

 

N’ayant pas d’appétit, mon dernier repas copieux fut celui de dimanche dernier, à savoir un vrai bon gros fish&chips anglais du pub Cambridge aux Chartrons. Une tuerie.
Et comme à mon habitude quand je suis en congé maladie, je me remets à dessiner des trucs kitchs. Alors je vous invite à visiter ma page LOVERDOSE qui compte trois nouvelles pages (il était temps!) et mon TUMBLR/PORTFOLIO où on y retrouve ces illustrations que j’ai faites sur ma nouvelle pochette d’ordinateur Incase (dans les boutiques Apple). Roh! Oser violer du cuir blanc avec des illustrations cuculs au bic? Ouais Ouais !
Et surtout, le remède pour une fan de Jpop comme moi pour se donner la pêche: écouter en boucle les tubes du groupe AKB48 ! Enjoy ! xoxo, Mademoiselle Saëlle.

Vos avis sont les bienvenus ;) // Let's talk! :D

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s