Zara – gasme.

Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _2Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _3Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _4Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _5Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _6Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _7Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _8Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _9Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _10Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _11_1Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _12Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _13Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _14Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _15Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _16Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _17Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _18Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _19Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _20Mademoiselle Saëlle_ 2016-04-13 _21

Perfecto Zara – Robe/Dress Zara – Ceinture/Belt Zara – Escarpins/Heels Zara – Sac/Bag Billabong – Lunettes de soleil/Sunglasses Wayfarer by Ray Ban – Montre/Watch Xme

Aujourd’hui, je reprends l’expression de Garance Doré dans son livre Love x Style x Life, « Zaragasme », pour décrire l’état d’émoi dans lequel beaucoup de personnes comme moi se retrouvent quand elles ont le « malheur » d’entrer dans un magazin Zara. « C’est le diable », comme je m’exprimais une semaine avant à Olivia, quand les escarpins, trench coat et autres petites vestes kimono nous « appelaient ». Temple du bon goût (mais de qualité moindre d’années en années pour les coutures – dixit un jeans acheté ce jour là, troué 3 jours après durant une séance de danse endiablée [c’est peut être de ma faute après tout…]), les tentations vestimentaires ne sont pas tout à fait compatible avec notre budget d’étudiantes. Je me laisse tout de même tenter par cette petite robe à l’imprimé géométrique sympathique, oublié là sur un cintre entre les autres promotions du jour. Associée à ça, un perfecto (Zara) et une paire d’escarpins (Zara encore) acquises un an plus tôt mais qui ne bougent pas souvent de mon dressing (elles ne sont clairement pas faites pour marcher!) ainsi qu’une petite ceinture (Zara toujours) aux tons camel qui s’accorde à mon fourre-tout Billabong et à mon teint. Une merveilleuse journée ensoleillée aux abords du musée d’art contemporain de Bordeaux, juste avant un séminaire sur l’art justement.

///Today I use Garance Doré’s expression « Zaragasm » in her book Love x Style x Life, to describe the state of agitation in which many people like me find themselves when they have the « misfortune » to enter a Zara shop. « It’s the devil », as I was saying to Olivia a week ago, when the pumps, trench coat and other small kimono jackets « called us ». Tasteful temple (but lesser quality from year to year for seams – like my jeans purchased that day, after three days holed during a frenzied dance session [this may be my fault after all…]), clothing temptations are not entirely compatible with our student budget. I let myself still tempted by this little dress with nice geometric print, forgotten there on a hanger among other promotions of the day. Coupled with this, a perfecto (Zara) and a pair of heels (Zara again) acquired a year earlier but which don’t often move from my dressing (they are clearly not made for walking!) and a small belt (Zara always) with camel tone that fits with my Billabong tote bag and my skin. A wonderful sunny day near the Contemporary Art Museum of Bordeaux, just before a seminar about art precisely.

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. une bien jolie robe
    j’adore
    gros bisous

    Aimé par 1 personne

Vos avis sont les bienvenus ;) // Let's talk! :D

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s